Quelles plantes mettre dans un mur végétal ?

Un mur végétal est devenu très tendance ces quinze dernières années. Il s’agit avant tout d’un élément de décoration, une question de visuel ou d’esthétique. Il doit taper non seulement l’œil du voisinage, du vis-à-vis, mais aussi et surtout de son propriétaire. Plus utilisé en extérieur, ce type de mur peut parfaitement s’adapter à l’intérieur de votre demeure. Mais la question qui se pose le plus souvent est : quelles plantes mettre dans un mur végétal ?

Mur extérieur et mur intérieur

Le choix des plantes pour murs végétaux doit se faire en fonction de son emplacement, en intérieur ou en extérieur et du type. Le mieux c’est de choisir des plantes qui sont naturellement adaptées à ce type de cultures. Vous pouvez par exemple choisir des plantes, saxicoles ou rupicoles qui vivent sur des rochers ou des plantes épiphytes connus pour vivre sur d’autres plantes. Toutefois, pour avoir plus de précision dans la culture, le mieux c’est toujours de faire appel à des professionnels pour l’installation du mur floral. Vous pouvez par exemple visiter le site www.ambius.fr pour avoir plus d’informations.

Les différentes plantes pour mur végétal

Pour les murs d’extérieurs, vous pouvez opter pour les plantes vivaces telles que les fougères, les mousses, les petites graminées ou encore les plantes couvre-sol avec des racines peu développées. Lors de votre choix, tenez toujours compte de leurs expositions et surtout du type de climat de votre région. Certaines plantes sont effectivement plus sensibles à la chaleur ou au froid par rapport à d’autres. En termes de mur intérieur, vous pouvez choisir des plantes d’intérieur qui là encore, s’adaptent à la luminosité de l’espace. Choisissez par exemple du chlorophytum, du bégonia rex, ou du ficus pumila.

Les types de cultures adaptés au mur végétal

En intérieur comme en extérieur, il existe de nombreux végétaux qui s’adaptent également à différents types de cultures, que ce soit des cultures sur substrat classique ou culture hydroponique. Pour une culture sur substrat classique, les plantes peuvent être plantées dans des petites poches ou alvéoles qui doivent être remplis par des substrats destinés à les nourrir. Un genre de culture en pot qui nécessite du terreau, de la tourbe ou encore du compost et surtout un arrosage automatique au goutte-à-goutte, à intégrer au préalable à la structure. Pour la culture hydroponique, à l’image de la culture maraichère hors-sol, les plantes sont semées sur un substrat inerte, c’est-à-dire sur de la pouzzolane, de la fibre de coco ou sur des billes d’argiles ou encore des nappes horticoles. Ce substrat inerte sert surtout d’encrage aux racines, mais sert également de solution nutritive qui apporte de l’eau et des nutriments, nécessaires à leurs développements.

Comment choisir des fleurs artificielles de qualité ?
Comment construire et entretenir un cadre végétal ?